0 9 minutes 1 an

Augmentation mammaire

L’augmentation mammaire ou mamma augmentation consiste à insérer des implants, généralement en silicone, dans les seins de la femme. L’augmentation mammaire est la chirurgie esthétique la plus couramment pratiquée. Le sein, qui a toujours été un symbole de féminité, joue un rôle important dans la perception qu’une femme a d’elle-même. Le fait d’être insatisfaite de ses seins peut constituer un fardeau psychologique pour certaines femmes.

Qu’est-ce que l’augmentation mammaire ?

L’objectif de l’augmentation mammaire est de mettre en valeur la beauté naturelle d’une femme et d’accroître sa confiance en elle en maintenant les proportions naturelles de son corps. Un bon médecin doit strictement rejeter les idées irréalistes sur la taille attendue, car cela peut entraîner des complications et des problèmes de santé.

Quelles sont les raisons d’une augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire est principalement pratiquée pour des raisons esthétiques. En général, les femmes consultent un chirurgien plasticien si elles ont l’impression que leurs seins sont trop petits, ou si la forme des seins a changé, par exemple après une grossesse. Mais des malformations du sein ou une mastectomie peuvent également justifier une augmentation ou une reconstruction mammaire.

Quels examens sont pratiqués avant une augmentation mammaire ?

Pour obtenir les meilleurs résultats, le médecin choisi prend le temps d’une consultation détaillée avec la patiente. Au cours de cet examen, celle-ci doit être informée de l’intervention et des techniques chirurgicales possibles, et s’enquérir de ses antécédents médicaux. Le chirurgien doit également procéder à un examen physique général. En fonction de l’état des seins et de la peau, le médecin décidera ensuite de la procédure chirurgicale la plus adaptée, qui sera déterminée individuellement pour chaque patiente. L’intervention étant pratiquée sous anesthésie générale, un examen préopératoire par le médecin généraliste est nécessaire, qui doit comprendre un diagnostic de laboratoire et un électrocardiogramme (ECG).

En fonction de l’âge du patient, il peut être nécessaire de procéder à un examen des seins. Cet examen comprend une échographie et une mammographie.

Comment se déroule une augmentation mammaire ?

L’augmentation mammaire est pratiquée en hospitalisation sous anesthésie générale. Le séjour à l’hôpital après l’intervention peut durer jusqu’à trois jours. Selon le choix de l’implant, on distingue différentes méthodes d’augmentation mammaire.

Augmentation mammaire avec des implants en silicone

Lors de l’utilisation d’implants en silicone, l’incision peut être pratiquée de trois manières différentes. Elle peut être pratiquée dans le pli sous le sein (inframammaire), à travers l’aréole (transaréolaire) ou dans l’aisselle (transaxillaire). Après l’incision, le chirurgien soulève le tissu mammaire, créant ainsi une poche dans laquelle l’implant est inséré. Deux procédures différentes sont possibles. L’implant peut être inséré sous le muscle pectoral (sous-musculaire). Cette procédure est particulièrement adaptée aux femmes maigres, car elle réduit la palpabilité de l’implant. En outre, cette procédure facilite les mammographies ultérieures.

Une deuxième possibilité consiste à placer l’implant sous la glande mammaire, au-dessus du muscle pectoral (subglandulaire). Cette procédure correspond au sein naturel. L’inconvénient, toutefois, est que l’implant peut être palpable de cette manière.

Augmentation mammaire avec de la graisse autologue

L’augmentation mammaire avec de la graisse autologue convient bien pour compenser les asymétries (lorsqu’un sein est plus gros que l’autre) ou l’affaissement des seins, par exemple après une perte de poids.

Quels sont les risques liés à l’augmentation mammaire au silicone ?

L’augmentation mammaire est une intervention esthétique générale présentant un faible risque chirurgical. Grâce au développement médical et technique de la procédure, les patients bénéficient aujourd’hui de résultats optimaux. Les implants modernes ne sont généralement pas palpables, et leur consistance ne peut être distinguée de celle du sein naturel. Après l’intervention, la forme naturelle du sein est conservée et la taille souhaitée est atteinte. Comme toute intervention chirurgicale, l’augmentation mammaire est associée à un risque chirurgical particulier, qui doit être clarifié par le médecin traitant avant le processus. La complication la plus fréquente après une augmentation mammaire est la fibrose capsulaire. L’implant est un corps étranger pour notre organisme. Comme tout corps étranger, il est entouré d’une couche de tissu conjonctif pendant le processus de guérison. Dans certains cas, cette capsule peut durcir et entraîner des déformations du sein et des douleurs.

Suivi de l’augmentation mammaire : Que faut-il prendre en compte après une opération d’augmentation mammaire ?

Immédiatement après l’opération, il faut s’attendre à de légères douleurs, qui s’atténueront au bout de quelques jours. Après l’intervention, la patiente recevra un pansement compressif. Après quelques jours, ce pansement sera remplacé par un soutien-gorge médical. Pendant les trois premières semaines, ce soutien-gorge sera porté 24 heures sur 24, puis uniquement pendant la journée. Après environ un mois, l’encapsulation des implants est terminée. Pour prévenir la fibrose capsulaire, le sein peut être massé selon les instructions du médecin. Il faut parfois plusieurs mois pour que le sein retrouve sa consistance initiale.

Quand faut-il remplacer un implant en silicone ?

L’intervention donne des résultats permanents qui peuvent durer dix à quinze ans. Après cette période, il est recommandé de remplacer les implants car leur qualité change après cette période, et le risque de déchirure augmente. La différence de forme des seins, causée par le processus naturel de vieillissement et la gravité, rend également nécessaire le changement des implants après cette période.

Quels sont les médecins et les cliniques spécialisés dans l’augmentation mammaire en Suisse (Lausanne, Genève, Morges, Montreux, …) ?

Les patientes doivent prêter attention à la formation spécialisée du médecin. Le terme « chirurgien esthétique » n’étant pas protégé, tout médecin peut l’utiliser. Mais seuls les spécialistes en chirurgie plastique et esthétique ont suivi la formation de six ans de « chirurgien esthétique ». C’est pourquoi ils sont les bonnes personnes à contacter pour une augmentation mammaire. Mais les spécialistes de la gynécologie et de la sénologie peuvent également pratiquer la chirurgie mammaire de manière professionnelle, car ce sont des spécialistes de la poitrine féminine. Un bon indicateur de l’expérience d’un médecin pour une chirurgie particulière est le nombre d’interventions chirurgicales réalisées chaque année. Il est donc conseillé de se faire une idée personnelle du chirurgien avant une augmentation mammaire. Nous vous aiderons à trouver un expert répondant à vos besoins. Tous les médecins et cliniques répertoriés ont été vérifiés par nos soins pour leur spécialisation exceptionnelle en matière d’augmentation mammaire et attendent votre demande. Un article proposé gratuitement par la clinique Belle Fontaine de Lausanne, voir https://www.belle-fontaine.ch/fr/traitement/augmentation-mammaire-avec-implants/ pour en savoir plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *